• Création d‘une cafétéria d’entreprise à Marseille - Entrée


    Voir les détails du projet
  • Création d‘une cafétéria d’entreprise à Marseille - la salle


    Voir les détails du projet
  • Création d‘une cafétéria d’entreprise à Marseille - Le bar


  • Création d‘une cafétéria d’entreprise à Marseille -La terrasse


    Voir les détails du projet
  • Création d’une cafétéria à Marseille - Les jardins


  • Création d‘un cafétéria d’entreprise à Marseille - Vue aérienne


Création d‘une cafétéria d’entreprise

Marseille

Le projet imaginé par l’architecte :

Sur un site départemental d’une grande entreprise regroupant plusieurs centaines de salariés, l’accès à la cafétéria et au restaurant d’entreprise était à réorganiser. Au fur et à mesure de l’avancement du projet, il a été décidé de créer une nouvelle cafétéria et une terrasse pour le restaurant.

L’accès au restaurant devait se faire en traversant la cafétéria. L’accès à la terrasse devait se faire uniquement par le restaurant et la cafétéria (pas d’accès direct par l’extérieure).

L’entrée se fait à la droite de l’entrée principale du bâtiment le long d’un jardin nouvellement créé. Elle est marquée par un préau bas et un claustra de bois qui laisse percevoir la terrasse.

Une fois le sas en verre passé, un  mur qui ondule le long de la salle de cafétéria mène le visiteur jusqu’au bar de la cafétéria. Ce mur est percé de niches qui serviront pour des expositions temporaires. Des claustras séparent le cheminement de la salle afin de préserver son intimité.

Le bar divise le cheminement en deux: d’un côté on accède au restaurant existant, de l’autre on accède à la cafétéria et à la terrasse. Un autre accès à la terrasse a été créé directement par le restaurant. Le bar, par sa position centrale, attire l’attention des visiteurs en présentant dans une vitrine les différentes plats proposés. Sa forme circulaire qui organise les circulations, ses dimensions et les jeux d’éclairage font de lui un point fort du projet.

Le sol du cheminement est traité en décor chêne identique au sol du restaurant existant. Le bar est noir brillant sur fond blanc. Un jeu lumineux le long de sa plinthe souligne sa courbure. Il est surmonté de quatre lustres qui terminent la composition.

L’ensemble du cheminement est couvert de faux plafonds blancs dont la hauteur mesurée contraste avec celle du  plafond noir de la cafétéria.
La cafétéria est entièrement vitrée sur deux côtés et donne sur la nouvelle terrasse en bois. Son sol est couvert d’une moquette noire qui améliore l’acoustique et le confort de la salle tout en créant une ambiance intime. Les claustras de bois  terminent la composition. Ils créent une coupure entre la salle et les circulations sans pour autant refermer l’espace.

Concernant le mobilier retenu, la salle est divisée en trois zones:
-En périphérie des circulations, des mange-debout avec des tabourets
-Au centre, des tables avec des fauteuils
-A l’extrémité, un canapé d’angle
Les couleurs retenues sont en harmonie avec celles des sols. Les pieds sont noirs et les revêtement varient du beige au brun. Seul le canapé a un ton mandarine pour être mieux  mis en valeur. L’ensemble est confortable et cosy. L’éclairage est ciblé sur les tables afin d’augmenter la sensation d’intimité.

A l’extérieur, un auvent prolonge le jeux de plafonds vers la nouvelle terrasse en bois. Elle est clôturée pour des raisons fonctionnelles. La hauteur de la clôture a été déterminée afin de masquer les parkings alentours tout évitant la sensation d’enfermement. La clôture est coupée par endroit par des claustras laissant percevoir certaines vues.
Les décrochés de la terrasse, liés à l’environnement alentour, participent à créer des sous espaces sources de confort.
La terrasse est parsemée de micro jardins qui animent l’espace tout en le structurant. Le bois, les jardins et les claustras créent une ambiance japonisante propice à la détente des occupants.
Le mobilier est composé de tables avec bancs pour le restaurant, de mange-debout et de canapé pour la cafétéria. Les formes sont pures et les couleurs sobres afin de s’harmoniser avec l’architecture de la terrasse.

L’existant :

Situé à Marseille, le dernier aménagement de cette cafétéria d’entreprise datait des années 2000.
Les occupants se plaignaient notamment des flux de circulation. Les utilisateurs du restaurant traversaient la cafétéria gênant les clients présents. Le bar, très imposant, coupait la salle en 2 créant un effet de couloir.